Catégories

Filtres actifs

LE HAREM ET LES COUSINS
  • Neuf

LE HAREM ET LES COUSINS

Prix 9,90 €
Germaine Tillion nous démontre que l'oppression des femmes sévit aussi bien dans les pays chrétiens que musulmans et qu'aucun n'a su totalement repousser cet héritage de la préhistoire et du paganisme. Le pire est que cet asservissement ne profite à personne : l'aliénation des femmes aliène les hommes et appauvrit dramatiquement les régions où elle pèse le plus. Il aura fallu qu'une ethnologue célèbre remonte jusqu'aux origines de l'humanité, se fonde sur ses travaux scientifiques, interroge sa mémoire pour que nous soyons propulsés, incidemment, à l'avant-garde d'un féminisme jusque-là trop empêtré dans l'inventaire de ses différences pour analyser le mal commun qui frappe à la fois l'oppresseur, sa victime et la civilisation qui les porte.Germaine Tillion (1907-2008)Ethnologue et historienne, elle a notamment publié au Seuil Ravensbrück (1973 et 1988), Il était une fois l'ethnographie (2000), Combats de guerre et de paix (2007) et Fragments de vie (2009).
ESSAIS SUR L'INDIVIDUALISME...
  • Neuf

ESSAIS SUR...

Prix 10,20 €
L'idéologie moderne se caractérise par la subordination de la totalité sociale à l'individu en tant qu'être moral, indépendant et autonome.Cette idéologie distingue les sociétés occidentales des autres sociétés, qui, au contraire, valorisent la totalité sociale et lui subordonnent l'individu. mais pourquoi et comment sommes-nous devenus si différents des autres ? la formation de l'individualisme occidental est étudiée ici depuis le début de l'ère chrétienne, dans sa genèse religieuse et politique. mais en nous invitant à prendre conscience de ce que l'europe a d'unique, louis dumont ne se contente pas de penser les différences idéologiques : il fraye la voie à un universalisme concret, fruit d'une perpétuelle comparaison des diverses formes d'humanitéA partir du moment oú, avec marcel mauss (dont louis dumont poursuit l'inspiration), on ne travaille ni à saisir l'universel indépendamment des différences ni à classer les sociétés en fonction d'une grille rigide, mais à saisir des touts, un bouleversement commence dans nos catégories, dont ce livre trace aussi le parcours.
LA SOCIETE COMME VERDICT -...
  • Neuf

LA SOCIETE COMME...

Prix 10,00 €
Paru en octobre 2009, Retour à Reims a rencontré un écho considérable et suscité de très nombreux débats. Didier Eribon entreprend ici d'approfondir le récit et les réflexions qui s'entrecroisaient dans son précédent ouvrage, devenu un classique.La société assigne des places. Elle énonce des verdicts, qui s'emparent de nous et marquent nos vies à tout jamais. Elle installe des frontières et hiérarchise les individus et les groupesLa tâche de la pensée est de mettre au jour les mécanismes d'infériorisation et les logiques de domination et de reproduction sociales. Didier Eribon nous convie à un véritable renouvellement de l'analyse des classes, des trajectoires, des identités et du rôle central et ambivalent des institutions (notamment le système scolaire, la justice, la politique...)Pour lui, seule une démarche qui place au centre de ses préoccupations le problème des déterminismes par lesquels nos vies sont régies peut nous permettre d'ouvrir la voie à une politique de l'émancipation.
DEVELOPPEMENT (IM)PERSONNEL...
  • Neuf

DEVELOPPEMENT...

Prix 16,00 €
Comment se «?développer?» quand on est sans cesse «?enveloppé?» par des coachs?? Comment le développement serait-il «?personnel?» quand guides et manuels s'adressent à chacun comme à tout autre?? La philosophe Julia de Funès fustige avec délectation les impostures d'une certaine psychologie positive.«?L'authenticité en 5 leçons?», «?La confiance en soi?: mode d'emploi?», «?Les 10 recettes du bonheur?»... Les librairies sont envahies d'ouvrages qui n'en finissent pas d'exalter l'empire de l'épanouissement personnel. Les coachs, nouveaux vigiles du bien-être, promettent eux aussi sérénité, réussite et joie. À les écouter, il n'y aurait plus de «?malaise dans la civilisation?», mais une osmose radieuse. Nous voici propulsés dans la «?pensée positive?» qui positive plus qu'elle ne pense?! C'est le non-esprit du tempsPourquoi le développement personnel, nouvel opium du peuple, rencontre-t-il un tel engouement?? Sur quels ressorts psychologiques et philosophiques prend-il appui?? L'accomplissement de soi ne serait-il pas à rechercher ailleurs que dans ces (im)postures intellectuelles et comportementales?Pour lutter contre la niaiserie facile et démagogique des charlatans du «?moi?», Julia de Funès propose quelques pépites de grands penseurs. Si la philosophie, âgée de 3?000 ans, est toujours là, c'est qu'en cultivant le point d'interrogation, elle développe l'intelligence de l'homme, fait voler en éclats les clichés et les lourdeurs du balisé, et permet à chacun de mieux affirmer sa pensée et vivre sa liberté. L'esprit n'est jamais mort, la réflexion ne rend pas les armes, une libération est toujours possible?!
VIE LIQUIDE (LA)
  • Neuf

VIE LIQUIDE (LA)

Prix 19,30 €
dans la société moderne liquide, tous les individus vivent dans la crainte permanente de rater le prochain changement, d'être pris en flagrant délit de sieste, de rester à la traîne, de devenir eux-mêmes obsolètesla vie liquide est le triomphe du consumérisme. tout, y compris l'homme, devient objet de consommation, avec une date de péremption au-delà de laquelle l'objet aussi bien que l'individu deviennent jetables. comme l'amour qui s'inscrivant dans la durée est rejeté au profit de l'instantanéité du désir désormais revendiqué. comme le savoir, dès lors que l'intelligence est définie comme celle d'un missile qui apprend en cours de route et doit oublier ce qu'il savait à chaque nouveau renseignementautant d'applications concrètes décrites avec humour qui font comprendre, comme en se jouant, le concept de liquidité. mais l'auteur ne se contente pas de décrire la société en voie de liquéfaction avancée, il cherche des pistes pour imaginer un avenir plus vivable. difficile, on s'en doute, dans un monde embarqué dans l'express de la mondialisation.
L'AMOUR LIQUIDE - DE LA...
  • Neuf

L'AMOUR LIQUIDE - DE...

Prix 17,30 €
zygmunt bauman traite ici de la façon dont les hommetentent d'ajuster leurs relations, tant amoureuses que sociales, dans un monde de surproduction d'objets et de produitsselon lui, la formule de musil ne vaut plus : l'homme contemporain n'est pas sans qualités , il est devenu sans liens . cette dé-liaison peut être vue. comme une libération ( soyez libre , sans attaches , c'est le slogan, l'éthique préfabriquée vendus par tous les publicitaires), mais c'est aussi le danger de la solitude et de la déréliction
SAGESSE ET HUMOUR DU PEUPLE...
  • Neuf

SAGESSE ET HUMOUR DU...

Prix 24,00 €
Ce recueil d'environ 1.600 proverbes rassemble pour la première fois des proverbes en usage chez les Rroms, Sintés et Kalés de toute l'Europe, surtout du Bassin méditerranéen mais aussi des Rroms d'Europe Centrale, d'Angleterre et des pays du nord. Au delà de l'intérêt ethnologique, ce recueil permet de découvrir la sagesse populaire des Rroms, véritables maîtres en psychologie.
SOCIETE ASSIEGEE (LA)

SOCIETE ASSIEGEE (LA)

Prix 25,40 €
La société est assiégée, soumise à des attaques sur deux fronts : d'un côté un monde globalisé, auquel les anciennes règles et structures ne sont plus adaptées et où de nouvelles tardent à prendre forme, de l'autre une politique de la vie de plus en plus liquide et mal définie.L'espace compris entre ces deux fronts, gouverné jusque récemment encore par les principes régissant l'Etat-nation souverain et identifié par les sociologues comme la société , est chaque jour plus difficile à concevoir comme une entité autonome. D'où le défi posé à une sociologie fondée sur une conception de la société en grande partie dépassée : la souveraineté et le pouvoir relèvent de moins en moins des politiques de l'Etat-nation sans être en contrepartie institutionnalisés dans un nouvel espaceQuelles sont les conséquences de cette profonde transformation de la vie en société ? Quel monde sera celui du XXIe siècle ?.
TRANSFORMATION DE...

TRANSFORMATION DE...

Prix 25,40 €
Les années 1970 furent celles de la révolution sexuelle. Depuis, en ce début de 2le siècle, le sexe est passé dans le domaine public, jusqu'à l'exhibition - mais si l'on en reste à l'exhibitionnisme de la télévision-réalité ou de la télévision-vérité, on manque l'essentiel. Car une révolution plus profonde s'est produite. C'est cette révolution qu'analyse Anthony Giddens. Il commence par décrire les conséquences de la révolution sexuelle.La sexualité est aujourd'hui intégrée ouvertement à des styles de vie différents, homosexualité comprise. La perversion n'existe plus par manque d'interdits. Les filles comme les garçons arrivent dans la relation amoureuse avec des expériences sexuelles préalables, parfois multiples et libérées en termes de pratiques érotiques. En même temps la relation amoureuse tend à se contractualiser comme une relation entre égaux à la recherche de plaisirs, de vie partagée et de projets communs.En cela l'amour romantique annonce la relation de notre temps, ce que Giddens appelle la relation pure, animée par une sexualité flexible, déconnectée de la reproduction, où femmes et hommes sont égaux - ce qui ne plaît pas forcément aux hommes perdant ainsi leur contrôle de mâles sur les femmes. Dans la relation pure, chacun s'engage pour la relation elle-même et pas forcément définitivement. Les engagements, même forts, sont révocables et on y vient avec des expériences antérieures.Se dessine ainsi une nouvelle intimité, faite de négociations interpersonnelles entre des partenaires égaux. Il en résulte, soutient Giddens, une démocratisation du domaine interpersonnel. Cette démocratisation ne peut pas ne pas avoir de conséquences pour la démocratie et l'espace public eux-mêmes - la progression vers toujours plus d'autonomie.
VIE EN MIETTES (LA) -...

VIE EN MIETTES (LA) -...

Prix 25,40 €
Zygmut Bauman, penseur atypique et inspiré, décrit d'abord dans ce livre majeur l'expérience contemporaine avec son temps accéléré, ses rencontres décousues, ses engagements momentanés, son obsession de la forme, la recherche de la sentation vraie, la vie dans le déplacement, la rencontre de l'étranger dans le tourisme ou la xénophobie, le commerce de la violence, la surveillance de la vie et la toute puissance technique. En même temps, profondément influencé par Levinas, Bauman retrouve au milieu des décombres de l'ordre ancien l'urgence et l'instance d'autrui. Là où la vie est en miettes, il reste le défi de la rencontre d'autrui. Comment vivre sans codes ni règles sans tomber dans le chaos ? Comment vivre humainement en dépit du fait que la vie est en miettes ? Son livre est à la fois étonnament lucide, démystificateur et paradoxalement optimiste.
APRES LEVI-STRAUSS, POUR UNE A

APRES LEVI-STRAUSS,...

Prix 12,20 €
L'anthropologie a été durablement marquée par la figure tutélaire de Claude Lévi-Strauss.Mais sa puissance intellectuelle et son autorité académique ont occulté une autre anthropologie, davantage appliquée à comprendre la réalité des comportements humains, leurs stratégies, leurs fragilités, leur ténacité, leur rage aussi. Contre le primat donné aux approches culturalistes et identitaires, il est temps de revenir à une anthropologie à taille humaine, soucieuse de comprendre l'autre et non de l'étiqueterSoucieuse des individus plutôt que des constructions abstraites et englobantes, qui leur dénient lucidité et liberté.
LA PRODUCTION DES GRANDS HOMME

LA PRODUCTION DES...

Prix 11,20 €
Les baruya sont une société tribale de nouvelle-guinée, découverte en 1951 seulement, et qui, à cette époque, abandonnait ses outils de pierre pour des haches et des machettes d'acier dont elle ignorait totalement la provenance.En 1975, la nouvelle-guinée devint indépendante, et les baruya se retrouvèrent citoyens d'un etat membre des nations unies. maurice godelier a effectué chez eux de fréquents et longs séjours à partir de 1967, alors que les principes de l'organisation traditionnelle de leur société étaient encore présents dans toutes les mémoires des baruya. il nous livre, dans cet ouvrage classique, une fascinante reconstitution de leur ancien mode de vie ainsi que l'analyse des transformations qui ont suivi l'instauration de l'ordre colonial, l'arrivée du marché et de l'argent, celle des missionnaires et du christianismeOn y voit cette petite société, productrice de grands hommes, s'intégrer peu à peu dans le nouvel ordre mondial.
LIGNES SECONDAIRES

LIGNES SECONDAIRES

Prix 12,00 €
Martin de la Soudière est ethnologue. Il est l'auteur d'un texte dans un livre collectif paru chez Créaphis en 2002, L'Ile Carn. Rencontres en bordure du temps. Il sillonne depuis des années la Lozère, le Cantal, le Massif central, ses terrains d'enquêtes. Il s'interroge les cultures paysannes, les espaces ruraux, l'environnement, le climat. Ses diverses publications, ouvrages ou articles scientifiques rendent compte de ses recherches en anthropologie sociale. Il propose ici, plus modestement, un voyage ethno-poétique , à travers ces lieux ordinaires, qui lui sont familiers depuis l'enfance et par ses enquêtes, lieux de rien du tout, à mi-chemin du haut-lieu et du non lieu écrit Gilles Lapouge dans sa préface. Des Pyrénées à l'Auvergne, de la Creuse à l'Ardèche et aux Alpes, ces lieux sont reliés par des sentiers, des petites routes et un réseau de lignes de chemin de fer, dites lignes secondaires, aujourd'hui partout menacées de disparition, qui sont le refrain de ces pages et l'entrain de ce livre.Martin de la Soudière, né en 1944, est ethnologue (chargé de recherche) au CNRS. Il mène des recherches en Lozère, Cantal, dans le Massif central et dans le haut Jura, sur les cultures paysannes, les espaces ruraux, l'environnement et le climat. Il a été rédacteur-en-chef de la revue Ethnologie française
DIVERSITE DES NATURES, DIVERSI

DIVERSITE DES NATURES,...

Prix 12,90 €
Partout dans le monde, nous voyons les lieux et les êtres qui les peuplent en fonction des habitudes reçues de notre éducation, des paysages auxquels nous sommes accoutumés et des manières de vivre qui nous sont familières depuis l'enfance. Cette diversité est un gage de richesse mais rend parfois la coexistence plus difficile : comment des peuples différents par leurs langues, leurs coutumes, leur manière de percevoir le monde, peuvent-ils se comprendre ? Une leçon qui vient enrichir nos débats politiques sur l'avenir de notre planète.
LA SAGESSE DE L'EDITEUR

LA SAGESSE DE L'EDITEUR

Prix 12,70 €
pour la leçon de lecture, ce jour-là, ma grand-mère avait choisi, dans une version à l'usage de la jeunesse, le passage du don quichotte oú se déroule la bataille contre les moulinselle me demanda si je savais dans quelle langue avait été écrite cette histoire. j'hésitais, elle me souffla la réponse, l'espagnol. sa question en préparait une autre. et dans quelle langue venais-je de la lire, cette histoire? en français, pardi. ainsi, petit sorcier, reprit-elle, tu viens de lire en français une histoire écrite en espagnol? ma grand-mère, comme la fée carabosse, était légèrement bossuemais elle avait à mes yeux la beauté de la reine des fées, et elle me faisait ainsi goûter le philtre singulier de l'admiration et de la peur. ce jour-là, elle venait de me révéler un monde que je n'aurais pu nommer encore mais qui serait désormais le mien. tout avait été déversé d'un coup par sa malicieuse question : le livre, la lecture, le texte et sa traduction. et tout y était : la découverte, l'aventure, l'écriture et le talent
NEO-FASCISME ET IDEOLOGIE DU D

NEO-FASCISME ET...

Prix 15,00 €
Pour Michel Clouscard, l'ensemble capitaliste se découpe séquentiellement en libéralisme classique, national-socialisme et néo-libéralisme. Chaque métamorphose correspond à une exigence pour sauver le capitalisme des crises et donc du communisme. Après le plan Marshall et Mai 1968, les idéologues des secteurs pilotes comme l'audiovisuel, la mode, les loisirs, vont promouvoir avec succès la consommation d'émancipation transgressive comme prétendu combat d'avant-garde contre le néo-capitalisme. Ce qui assurera de formidables nouveaux profits et la neutralisation de la lutte des classes. L'Anti-OEdipe de Deleuze/Guattari paru en 1972 en exprimera l'exaltation maximale. Michel Clouscard montre ici que la polémique avec ce dernier maillon des générations bourgeoises est la clé qui permet de révéler l'anthropologie bourgeoise totale. Il montre que l'idéologie transgressive, qui a pour fonction d'habiliter la consommation parasitaire et de prôner un activisme anti-étatique, est une transition vers une anthropologie néo-fasciste : l'opposition y est réduite à un spontanéisme groupusculaire et permet la destruction des institutions étatiques et la domination des trusts sur des masses schizophrénisées. Michel Clouscard démontre que toute l'anthropologie bourgeoise ne s'avère qu'une psychose - forclusion de la production, du producteur, du rapport immédiat au monde - et en dernière instance un sadisme - annexion acritique brutale de l'autre, des produits, du monde. Les « machines désirantes » autistiques fusionnent alors en une machine de mort. La terreur néo-fasciste commence. On peut mesurer aujourd'hui toute l'actualité de cette critique : FMI, UE, banques contre la Grèce, l'Irlande, le Portugal - les opérations de l'OTAN en Yougoslavie, Afghanistan, Irak, Côte d'Ivoire, Libye, Syrie, etc.
LA SAGESSE DE LA CONTEUSE

LA SAGESSE DE LA CONTEUSE

Prix 12,70 €
Conteuse ouverte sur le monde, muriel bloch raconte depuis 1979, en france et à l'étranger, seule ou en musique. elle aime voyager, raconter pour tous les âges, enregistrer et publier des livres de contes. elle est également chargée de programmation pour différents festivals.