article précédent / suivantarticle précédent / suivantaccueil > Aubrac > Laguiole - Eloge du couteaucommander

-accueil               la librairie              archives               agenda                éditions               contact              nous trouver Conques
Aveyron
Aubrac
Art médiéval
Pierre Soulages
Chemins de Saint-Jacques
Art moderne et contemporain
Histoire médiévale
Histoire de l'Aveyron
Littérature
Art et littérature
Récits de voyage
Jeunesse
Livres en anglais
Gastronomie de l'Aveyron
Écologie, développement durable

Coups de coeur

Dvd/Cd
librairiecheminsdencre@orange.fr
Tél./Fax. : 05 65 46 22 95
Rue Charlemagne
12320 CONQUES
cgv     frais de port     livraison     plan du site     mentions légales     créditsSearch

Auteur : Daneil Crozes
Paru le : 25/04/2005
Editeur : Rouergue
ISBN : 2-84156-662-5
Prix éditeur : 18,00 €
Laguiole - Eloge du couteau

 


Auteur du fameux De Corne et d'acier, premier ouvrage sur ce couteau mythique né au début du XIXe siècle sur le plateau de l'Aubrac, Daniel Crozes nous ouvre les collections privées, là où sont pieusement conservés tel couteau sculpté à Thiers par Nicolas Crocombettes, tel trois-pièces en ivoire sorti à Laguiole des ateliers d'un Pagès ou d'un jules Calmels, ou encore ce magnifique modèle dont la tête de ressort s'orne d'un crocodile. En effet, si le laguiole fut d'abord un couteau des champs, en corne et en acier pour les buronniers de l'Aubrac, sa ligne élégante, son montage savant et le talent des créateurs, le transformèrent à la fin du XIXe siècle en une pièce de collection. Ivoire et corne de buffle s'ornent alors de pierres précieuses... Aujourd'hui son histoire continue de s'écrire à travers des hommes et un pays, tandis que des créateurs comme Sonia Rykiel, Philippe Starck, Eric Raffy, Yan Pennor's, Hermès, Wilmotte ou Courrèges signent à leur tour des modèles originaux qui déclinent de façon hardie la ligne du couteau de Laguiole. Daniel Crozes nous raconte avec verve l'histoire de cet objet-culte, emblématique d'une qualité de vie. Rolls-Royce du couteau fermant, n'a-t-il pas, depuis 1991, son académie ?